14mai2021

header-actual2

 
Agriculture
Agriculture

Agriculture

Un projet agricole est connecté au projet d’école de l’ADH pour une orientation durable. Le revenu de la culture agricole contribuera à long terme à financer les activités de l'école. Une superficie totale de 10 hectares est actuellement cultivée avec des produits agricoles principalement locaux qui sont vendus sur les marchés locaux. Ainsi une région est approvisionnée et de nouveaux emplois importants sont crées. En outre, le projet agricole offre de nombreuses possibilités de faire participer la communauté dans le projet de l'école et de lui en faire prendre la responsabilité personnelle. La culture agricole professionnelle peut également servir à une future orientation de l'enseignement pratique.

Nov 2012

Nous commençons le projet de développement agricole

Tout d'abord, nous allons utiliser 7 hectares de terre arable sur la propriété de la SADR pour la plantation de manioc, de maïs, de nouveaux haricots et d'arachides. Notre propre lopin de terre, qui est maintenant encore un désert absolu, peut être nettoyé plus tard pour y démarrer une plantation. Pour marquer les limites de notre terrain nous avons acheté des plants d'acacia. Un ami nous a donné quelques plants de Moringa, jackfruit, de l’arbre à pain etc. Le manioc et l'ananas sont déjà plantés et peuvent s’épanouir.
Nous commençons le projet de développement agricole
Oct 2012

Jardin de légumes et l’élevage

Afin de fournir à l'équipe d'ADH de la nourriture, nous devons trouver la meilleure façon pour ne pas devoir apporter des stocks importants. C'est pourquoi nous avons apporté des semences d'Europe, afin que nous puissions faire pousser nos propres légumes. Nous essayons d'abord avec des oignons, tomates, carottes, aubergines, laitues, etc. Nous avons déjà essayé avec des haricots, mais nous devons trouver un meilleur sol pour cela. SADR nous a également laissé trois moutons. En outre nous avons commencé à élever nos premiers poulets.
Jardin de légumes et l’élevage
Sep 2012

Nous reprenons la terre de la SADR

La ferme SADR arrête son exploitation et les propriétaires nous laissent gratuitement leur bonne terre arable pour la culture. Nous acceptons l'offre avec grâce pour les raisons suivantes et renonçons pour le moment à la culture de notre propre terre : 1) Leur terre dispose d'un sol de bonne qualité et convient à la culture. 2) L'autre terrain devrait d'abord être défriché et donc consommer des ressources importantes que nous pourrions utiliser à d'autres fins. 3) La raison la plus importante est que nous pouvons reprendre la plantation existante, afin de pouvoir vendre la récolte après maturation et ainsi pouvoir conserver une partie du produit et l'investir dans le bâtiment de l'école. Les plantations acquises comprennent 5 hectares de manioc et 1,5 hectare de champ d'ananas avec environ 3000 plants. Pour faire avancer le projet agricole dès que possible, Wolfgang, Jos et Jean travaillent sur les préparatifs à Kinshasa et préparent des semences et des plants pour la culture de la terre arable.
Nous reprenons la terre de la SADR
Oct 2011

Notre focus est la construction de l’école

Notre terre est encore sauvage et doit d'abord être défriché. Le travail est fastidieux et nous décidons de ne nettoyer la totalité de cette pièce de terre que progressivement de l’herbe d’éléphant de 2 mètres de haut, des arbustes et des petits arbres. D’abord nous nous concentrons sur la construction du premier bâtiment de l'école afin que les leçons puissent commencer dès que possible. C’est pour cela que nous défrichons d'abord une petite partie de notre pièce de terre.
Notre focus est la construction de l’école
Mai 2011

ADH est propriétaire d'un bien

Notre projet commence par la planification : Nous sommes à la recherche d'un site approprié pour la construction de l'école et le projet agricole. Nous recevons en cadeau un terrain de 9 hectares de deux des chefs de Mushapo (les propriétaires traditionnels de la terre). Le transfert de terres s’effectue selon les coutumes locales et sera enregistré au bureau d'enregistrement des terres à Tshikapa. Il est donc nécessaire en premier lieu de mesurer le nouveau terrain. Afin de pouvoir commencer prochainement l’exploitation de cette terre sauvage, elle doit encore être défrichée.
ADH est propriétaire d'un bien
Mar 2011

Projet Mushapo: Situation initiale

Quand nous sommes arrivés pour la première fois à Mushapo, un petit village, à 50 kilomètres au sud de Tshikapa vers l'Angola, environ 1000 km au sud-est de Kinshasa dans le Kasaï occidental, il n'y avait pas d'école. Les écoles dans les villages voisins sont constituées de minuscules huttes de boue, la plupart du temps avec des toits de chaume, qui doivent être renouvelées chaque année en raison des fortes pluies. Les enfants sont assis sur des troncs d’arbres courbés. Nous voulons y construire une vraie école, pour donner aux enfants un avenir meilleur. Pour le financement à long terme de l'école, nous allons intégrer un projet agricole. Le projet débutera.
Projet Mushapo: Situation initiale

Page 4 sur 4

  ADH essaye de contrer l'urbanisation progressive au Congo!

Notre objectif - contrer l'urbanisation

Circulaire

Si vous souhaitez recevoir des newsletters, veuillez nous envoyer un message.

Souscrire

Prendre contact

Avez-vous une question à nous poser ou des préoccupations ? Contactez-nous directement ! Nous vous remercions de votre message et tenterons de vous répondre le plus rapidement possible.

Prendre contact

Je veux aider

Vous voulez savoir comment vous pouvez nous aider au Congo ? En savoir plus sur la façon de nous aider.

Aider ADH