14mai2021

header-actual2

 
Agriculture
Agriculture

Agriculture

Un projet agricole est connecté au projet d’école de l’ADH pour une orientation durable. Le revenu de la culture agricole contribuera à long terme à financer les activités de l'école. Une superficie totale de 10 hectares est actuellement cultivée avec des produits agricoles principalement locaux qui sont vendus sur les marchés locaux. Ainsi une région est approvisionnée et de nouveaux emplois importants sont crées. En outre, le projet agricole offre de nombreuses possibilités de faire participer la communauté dans le projet de l'école et de lui en faire prendre la responsabilité personnelle. La culture agricole professionnelle peut également servir à une future orientation de l'enseignement pratique.

Mar 2014

Des nouvelles du champ de manioc

Jean, le directeur de la ferme, nous a conseillé d’attendre le mois prochain avant de commencer la récolte du manioc sur les 5 hectares, plantés il y a plus d'un an. Ainsi, le rendement des cultures peut être légèrement augmenté. Le champ plus récent de 4 hectares de manioc sera désherbé ce mois-ci pour que la culture ne soit pas compromise. Nous avons eu un nouveau revers avec la plantation d'ananas, pour lequel nous devons trouver une solution à l'avenir de toute urgence. Le champ de 1,5 hectares avec des milliers de jeunes plants d’ananas avait brûlée, donc nous avons perdu la totalité de la récolte.
Des nouvelles du champ de manioc
Jan 2014

Des moutons ont été retrouvés morts

Jos est allé à Mushapo pour vérifier que tout allait bien. Il apporte de la nourriture et de l'eau potable et d'autres matériaux nécessaires pour notre projet. Un matin on nous transmet ce message négatif: 3 de nos moutons ont été retrouvés morts. C'est un revers rugueux pour nous, car nous ne connaissons même pas le responsable. L'autopsie pratiquée par les membres du Comité a montré que les moutons avaient mangé des sacs en plastique barbouillés de l'huile de palme et de sel.
Des moutons ont été retrouvés morts
Déc 2013

Le manioc est bientôt prêt pour la récolte

Nos premiers 5 hectares de manioc ont bien grandi et devraient être récoltés bientôt. Nous avons investi dans 4 nouveaux hectares de manioc et espérons obtenir un plus important revenu pour l’école.
Le manioc est bientôt prêt pour la récolte
Oct 2013

Les champs doivent être débarrassés des mauvaises herbes et nous avons des naissances

Les plants d'ananas et de manioc poussent bien dans les champs, que nous avions repris à la SADR. Cependant 1,5 hectares d’ananas et 5 hectares de manioc doivent être nettoyés des mauvaises herbes. Les deux champs seront prêts pour la récolte probablement peu après la nouvelle année. Notre élevage est apparemment un succès. La première brebis a mis bas un agneau et peu de temps après la deuxième 2 en même temps, de sorte que nous avons maintenant 3 moutons et 3 agneaux, soit une augmentation de 100% dans les deux derniers mois.
Les champs doivent être débarrassés des mauvaises herbes et nous avons des naissances
Sep 2013

Les vols - un défi majeur

Les vols sont un problème majeur pour notre projet d'agriculture. Une grande partie de la récolte a été volée et nous connaissons maintenant exactement le même problème, qui avait causé l'abandon du site de l'entreprise agricole SADR à Mushapo. Pour s'attaquer à ce problème rapidement, nous pouvons compter sur l’aide de notre ami proche Prof. Mpona de Kinshasa, qui parle la langue locale, le Tshiluba. Dans des réunions captivantes avec les résidents de Mushapo il essaie de leur transmettre, ce que signifie „voler“: le vol des champs signifie vol de l'école - finalement de leurs propres enfants.
Les vols - un défi majeur
Fév 2013

Vente d’ananas

Nous avions repris les plantations d’ananas de l'ancienne ferme SADR résidant à Mushapo. Les ananas bien mûrs ont été récoltés et commercialisés dans différents endroits de vente régionaux par nos soins. Pour le transport des fruits nous avons utilisé les moyens typiques de la brousse - les vélos cargo. En raison de la faible marge bénéficiaire, il n'est malheureusement pas possible pour nous de poursuivre cette culture. Par conséquent, nous nous concentrons sur le manioc qui pousse relativement lentement mais qui cependant est plus facile à commercialiser localement.
Vente d’ananas
Jan 2013

Nous avons reçu un générateur pour produire de l’électricité

Pour la production occasionnelle d'électricité dans notre camp à Mushapo nous avons reçu gratuitement un générateur. Il a été transporté de Kinshasa à Tshikapa par camion. Pour éviter que le générateur se déplace pendant le transport, ayant de petites roues en dessous, il a été couché sur le côté durant son transport. Dans cette position la batterie s’est vidée lentement et l’acide avait attaqué le générateur! Donc devenu défectueux il a été complètement démonté par l'équipe de "Denys", les pièces nettoyées et remonté. Depuis la machine fonctionne correctement et elle est une grande aide pour nous dans notre projet.
Nous avons reçu un générateur pour produire de l’électricité
Déc 2012

L'accent est mis sur la culture du manioc

Les anciens champs de manioc de 5 hectares ont été inspectés, car ils ont été laissés seuls pendant un certain temps. La qualité des plants et du sol nécessite une vérification constante. Les mauvaises herbes, en particulier la haute herbe d’éléphant, se développent si vite et peuvent facilement détruire la récolte. Les champs sont jugés appropriés et la terre sera préparée pour le semis. Dans l’avenir aussi, nous allons probablement mettre l'accent sur la culture du manioc, l'aliment de base au Congo. Le principal avantage de cette plante est que les Congolais ont une grande affection pour elle, ses racines et ses feuilles pouvant être mangées.
L'accent est mis sur la culture du manioc

Page 3 sur 4

  ADH essaye de contrer l'urbanisation progressive au Congo!

Notre objectif - contrer l'urbanisation

Circulaire

Si vous souhaitez recevoir des newsletters, veuillez nous envoyer un message.

Souscrire

Prendre contact

Avez-vous une question à nous poser ou des préoccupations ? Contactez-nous directement ! Nous vous remercions de votre message et tenterons de vous répondre le plus rapidement possible.

Prendre contact

Je veux aider

Vous voulez savoir comment vous pouvez nous aider au Congo ? En savoir plus sur la façon de nous aider.

Aider ADH