12août2022

header-actual2

 
Education
Education

Education

Le projet d’école de l’ADH à Mushapo devrait assurer une bonne éducation des élèves et permettre d’envisager un avenir meilleur au village. L’enseignement est offert gratuitement par ADH afin que les enfants issus de familles pauvres puissent en bénéficier. Avec des enseignants appropriés l’ADH s’efforce d’établir une bonne relation de supervision, de sorte que les enfants soient favorisés en fonction de leurs besoins. Le programme scolaire de l’école, officiellement reconnue, est basé sur les directives de l'État, cependant la langue d'enseignement est dès la première classe le français.

Mai 2014

Un temps fort intense

Nous avons pu élargir l’offre pour le sport à Mushapo grâce à l'entreprise Denys, qui nous a offert des paniers de basket, afin que les enfants puissent d’abord apprendre les bases du basketball et y jouer plus tard seuls. L’école fonctionne très bien avec notre équipe d’enseignants très engagés. Jos continue d’enseigner l’après-midi l'anglais en classe de 5ème et 6ème et aussi pour les enseignants très studieux. Les élèves se préparent pour les examens à venir et les enseignants sont en train de préparer les leçons et créent des certificats, on voit qu’au total que c’est un temps très intense et occupant.
Un temps fort intense
Mar 2014

Nouveau dans l’enseignement: l'informatique et l’anglais

Actuellement, Jos pratique également en tant qu’enseignant. Il enseigne l’anglais dans les classes de 5ème et 6ème. L'anglais est une qualification supplémentaire importante qui prend de plus en plus d’importance au Congo. Avec cela nous pouvons améliorer de façon significative les chances futures des enfants. Jos donne aussi des cours d’informatique aux enseignants. Il leur montre le fonctionnement d’un ordinateur sur son ordinateur portable et sur celui de Jean.
Nouveau dans l’enseignement: l'informatique et l’anglais
Déc 2013

Engagement de nouveaux enseignants

Comme le nombre d'élèves a presque doublé, ce qui n’était pas prévu, il s’avère que de nouveaux défis se présentent à nous. Si on réfléchit, cette énorme demande n'est pas surprenante, car nos salles de classes sont plus spacieuses que celles des écoles des villages voisins, nos élèves apprennent dès le début le Français et l'école est gratuite, choses qu’on ne trouve pas ailleurs au Congo. Suite au sureffectif des classes nous avions besoin d’urgence des salles de classe et d’ enseignants supplémentaires. Nous agrandissons notre école de 4 nouvelles salles de classe et engageons 4 nouveaux enseignants de la région. Ceci nous permet d'améliorer le taux d'encadrement, de sorte qu'il y a maintenant un total de 10 classes et chaque classe compte une moyenne de 30 élèves.
Engagement de nouveaux enseignants
Nov 2013

Nombre croissant d'élèves, un manque d’enseignants et un nouveau directeur

Pour cette année scolaire, le système scolaire a été initialement prévu pour un maximum de 180 élèves. Toutefois, étant donné que la population locale avait remarqué nos progrès, elle voulait aussi envoyer ses enfants à notre école. Bien que nous ayons essayé de limiter leur nombre, ce n'était pratiquement pas possible. En conséquence, nous avons maintenant 6 classes avec 314 élèves de Mushapo et des villages environnants Kakondo, Shamubenzi et Kamupafu. Le nouveau comité se réunit et discute de la façon de traiter cette situation imprévue. Nous devons probablement essayer d’augmenter le nombre d’enseignants par de nouveaux enseignants compétents pour assurer une bonne qualité des cours. En outre, il a été décidé de licencier notre ancien directeur parce qu'il suivait mal son travail depuis un certain temps. Cependant, nous avons déjà trouvé un bon candidat pour lui succéder qui a été confirmé par le Comité.
Nombre croissant d'élèves, un manque d’enseignants et un nouveau directeur
Oct 2013

Fondation d’un Comité

Nous créons un comité d'école, qui doit nous aider à superviser l'ensemble du projet à Mushapo. Les membres du comité sont: Jean, notre directeur de la ferme; le directeur de l’école, les deux chefs de Mushapo et un représentant du conseil des parents. Des questions scolaires importantes sont à l'ordre du jour. En outre, au comité sera discuté de la façon dont notre projet agricole peut être mieux protégé contre le vol, pour pouvoir générer des revenus à long terme destinés à l'entretien de l’école, pour que la scolarisation des enfants puisse toujours rester gratuite à l'avenir. En outre, notre école a été visitée par un inspecteur des écoles de Tshikapa. Il était très content de notre progrès, cependant il nous a conseillé de réduire la taille des classes dans les plus brefs délais.
Fondation d’un Comité
Sep 2013

L’école continue de s’accroître - aujourd'hui 6 niveaux de classes

Beaucoup de parents des trois villages environnants Kakondo, Shamubenzi et Kamupafu veulent maintenant envoyer aussi leurs enfants à l'école. Le nombre d'élèves ne cesse d'augmenter et nous sommes maintenant passés à 6 classes. Ainsi, notre école est devenue une école primaire complète. Cependant, nous devons, dès que possible, réfléchir comment nous pouvons réduire le nombre d’élèves par classe afin de leur assurer, avec des classes plus petites, une meilleure formation.
L’école continue de s’accroître - aujourd'hui 6 niveaux de classes
Jui 2013

Les nouveaux cours peuvent démarrer dans le nouveau bâtiment en brique

Les travaux de construction de notre premier édifice en brique ont été achevés. Les deux salles de classe sont mis en place et les cours débutent dans le bâtiment en briques. Les enfants et les enseignants sont enthousiasmés par les salles de classe lumineuses et l'atmosphère de travail agréable qui en résulte.
Les nouveaux cours peuvent démarrer dans le nouveau bâtiment en brique
Mai 2013

L’école de Mushapo est reconnue par l’État

Notre demande d'enregistrement par l'état de notre école à Mushapo a été acceptée par le ministère de l'Éducation à Kinshasa. Gilbert était d'une grande aide dans le soutien de la demande par l'intermédiaire du Ministère de l'éducation. André avait aussi offert son aide dans cette procédure, il connait bien le ministre de l'éducation personnellement il vient d’ailleurs de Tshikapa. Bien que notre école soit maintenant reconnue par l'Etat, les salaires de nos enseignants sont toujours en suspens. Ceci n'est pas rare au Congo. Dans les régions éloignées le processus de paiement des salaires par l'Etat peut prendre jusqu'à un an. Le fait que nous pourrions faire régler les salaires par l’état est vu avec beaucoup de scepticisme par de gens expérimentés au Congo. Cependant, nous avons réussi l'enregistrement tellement mis en doute. En plus, nous sommes très reconnaissants de l’aide de nos amis à Kinshasa, Gilbert et André, qui nous appuient activement pour obtenir le paiement des salaires de nos enseignants par l'état.
L’école de Mushapo est reconnue par l’État
  ADH essaye de contrer l'urbanisation progressive au Congo!

Notre objectif - contrer l'urbanisation

Circulaire

Si vous souhaitez recevoir des newsletters, veuillez nous envoyer un message.

Souscrire

Prendre contact

Avez-vous une question à nous poser ou des préoccupations ? Contactez-nous directement ! Nous vous remercions de votre message et tenterons de vous répondre le plus rapidement possible.

Prendre contact

Je veux aider

Vous voulez savoir comment vous pouvez nous aider au Congo ? En savoir plus sur la façon de nous aider.

Aider ADH